Platelet Rich Fibrin​

Mise au point au début des années 2000, cette technologie s’appuie sur les processus d’autoréparation du corps humain pour accélérer la cicatrisation muqueuse et osseuse soit la fermeture des plaies et l’augmentation du taux de réussite des greffes osseuses.

Elle repose sur la création d’un caillot de fibrine obtenu par la centrifugation d’un prélèvement sanguin. Ce caillot de fibrine, appelé Platelet Riche Fibrin ou PRF, est utilisé, comme pansement qui diffusera durant plusieurs jours sur le site traité des plaquettes sanguines, des cellules immunitaires et de facteurs de croissance, participant activement à une cicatrisation de qualité et une diminution des complications post-opératoires.

Comment est préparé le PRF ?

Un prélèvement sanguin est effectué sur le patient. Le sang est ensuite placé dans une centrifugeuse permettant de séparer ses composants et de récupérer un concentré riche en plaquettes.

Ce concentré de couleur jaunâtre est utilisé tel quel sous forme de membrane placé sous la gencive ou bien mélangé à de l’os ou à des substituts osseux en granulés pour être déposé à l’endroit du défaut osseux.

De très nombreuses publications internationales démontrent l’efficacité du PRF dans de diverses indications : chirurgie orthopédique, esthétique, dermatologique et en chirurgie orale.